NitiFilter®, le filtre à huile nouvelle génération
Previous
RANDOM
Lautre Salon à Colmar, parc des expositions
Next

Un nouveau rapport pointe la chute du niveau d’orthographe: pourtant des solutions émergent

Selon un nouveau rapport de la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP) de novembre 2016, le niveau d’orthographe des jeunes français se dégrade sévèrement d’année en année. Alors que l’éducation nationale tente d’endiguer ce phénomène par de nouvelles réformes qui ne font pas l’unanimité, de plus en plus d’écoles adoptent une nouvelle méthode ludique.

Une détérioration du niveau d’orthographe et aucune solution efficace
Le constat est sans appel. La Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance a publié un nouveau rapport sur le niveau d’orthographe des jeunes français qui ne cesse de se détériorer. En effet, sur une dictée de 10 lignes et de 67 mots, les élèves de CM2, de tous types de quartiers et d’écoles, publiques et privées, ont commis en moyenne 17,8 erreurs. En comparaison, ils faisaient 14,3 fautes en 2008 et 10,6 erreurs en 1987. Un niveau alarmant qui interroge globalement sur « la perte de sens de ce que lisent les enfants », selon le linguiste Alain Bentolila. Alors que l’éducation nationale cherche des solutions dans l’instauration de la dictée quotidienne ou dans l’utilisation d’applications numériques qui ne font ni lire ni écrire, la littérature jeunesse, quant à elle, se simplifie en revisitant ses textes et en les appauvrissant, exemple même des ouvrages qui ont bercé notre enfance : « Le club des cinq ». Des solutions inefficaces si on en croit les chiffres…

Epopia, un remède pour améliorer le niveau d’écriture des plus jeunes
« Plus on écrit, mieux on écrit ». C’est là toute la philosophie d’Epopia, maison d’édition qui propose des histoires par correspondance aux enfants de 5 à 12 ans. Plongés dans une histoire dont ils sont les héros, les enfants reçoivent du courrier et doivent répondre par écrit aux personnages pour faire avancer  leur aventure. Ludique et pédagogique, les enfants n’ont pas l’impression de fournir un effort et prennent bien plus de plaisir à écrire des lettres qu’une simple dictée. Au fur et à mesure de leur aventure, ils prennent confiance en eux et améliorent nettement leur niveau.

« Je suis époustouflé de voir que des enfants qui avaient une graphie peu lisible et des textes truffés de fautes d’orthographe au premier courrier, enrichissent leur vocabulaire, ont une plus belle écriture et une bien meilleure orthographe cinq courriers plus tard », affirme Henri Gonce, écrivain chez Epopia.

La maman de Paul, 7 ans, confirme: « Mon fils nommé Roi de son Royaume veut répondre aux personnages avec beaucoup de sérieux et d’application. Il vient alors me demander de corriger sa lettre pour écrire sans rature. Grâce à Epopia, l’orthographe ne devient plus un sujet de conflit mais une notion sur laquelle il souhaite, de lui-même, s’améliorer. ».

Une solution qui a poussé cette année plus d’une centaine d’écoles à se lancer dans l’aventure Epopia pour que lire et écrire deviennent un jeu !

À propos d’Epopia:
Fondée en 2014 par Rémy Perla, Rêve aux Lettres (devenu Epopia en juillet 2016) regroupe écrivains, informaticiens, illustrateurs, graphistes, enseignants et orthophonistes pour transformer la lecture et l’écriture en moments magiques. La maison d’édition place le jeune lecteur au centre de sa propre histoire en lui permettant d’influer sur celle-ci. Sa promesse: Avec Epopia, lire et écrire devient un jeu ! Elle arrive aussi à toucher les enfants les plus réfractaires à la lecture en prônant une dimension ludique qui va stimuler leur créativité. Ce concept inédit d’aventures épistolaires interactives et personnalisées repose sur une technologie primée par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

Aujourd’hui, Epopia rassemble, deux ans après son lancement commercial, plus de 15 000 lecteurs francophones dans plus de 45 pays à travers le monde.

Overview
Press Contacts

Mélanie MANGOLD
Epopia
Chargée de Communication
presse@epopia.com
06 71 90 35 53

What's your reaction?
I Love It
0%
Cool
100%
It's OK
0%
What?
0%
I'm Sad
0%
I Hate It
0%

Leave a Response